Vingt-quatre soldats ont été tués dans une attaque menée par des militants dans l’est du Mali, a déclaré l’armée malienne.

Vingt-neuf autres ont également été blessés au cours d’une opération conjointe des troupes du Mali et du Niger dans la région frontalière de Gao.

Selon l’armée malienne, 17 “terroristes” ont été tués et 100 suspects sont détenus à Tiloa, au Niger.

Cette attaque survient quelques semaines après la mort de 54 soldats, tués lors d’une autre attaque, l’une des plus meurtrières de la dernière décennie touchant les FAMA (force armée du Mali).

Les détails de l’attaque de lundi ne sont pas clairs et les autorités n’ont pas identifié le groupe auquel appartenaient les assaillants.

Sur son compte Twitter, l’armée malienne a publié des images de plusieurs motos brûlées, dont 70 ont été détruites lors de l’incident.

Le Mali est en proie à des violences depuis 2012 lorsque des militants islamistes ont exploité un soulèvement séparatiste touareg en s’emparant de plusieurs villes clés du pays.
Avec l’aide de la France, les forces maliennes ont repris le contrôle du territoire perdu par les jihadistes. Agence

 

AlloAfricaNews