L’ex-ministre de la Défense Ba N’Daou a été désigné lundi 21 septembre président de transition du Mali par un comité mis en place par la junte au pouvoir depuis le putsch du 18 août, a annoncé le chef de cette junte, le colonel Assimi Goïta, à la télévision nationale.

Le président de la transition au Mali, le général Bah N’Daou, est un militaire à la retraite.
Né le 23 août 1950 à San dans la région de Ségou, le titulaire d’un brevet d’étude militaire supérieur en France, et d’un brevet de l’Ecole de guerre (CID) en 1994 a fait une brillante carrière au sein de l’armée de l’air.

L’ancien ministre de la Défense et des Anciens Combattants est de la 7è promotion (1973) de l’École militaire interarmés (EMIA) de Koulikoro.
Après son baccalauréat, il est incorporé comme engagé volontaire dans l’armée le 1er juin 1973.

L’année suivante, il est désigné pour suivre un stage de pilote d’hélicoptère en URSS.
Le 27 Mars 2014, l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita le nomme ministre de la défense et des Anciens combattants où il ne fera qu’un bref passage.

Le colonel-major Bah N’Daou, surnommé “le grand” par ses intimes en raison de sa taille (1,95 m), est un ancien pilote d’hélicoptère formé dans l’ex-URSS et qui fut aide de camp du général Moussa Traoré.

De 2008 à sa retraite en 2012, le colonel-major Bah N’Daou a été directeur de l’Office national des anciens combattants, militaires retraités et des victimes de guerre.
Officier de l’Ordre national du Mali, il a aussi été décoré de la Médaille du mérite militaire et de la Médaille au mérite national.

Choisi sur proposition du CNSP, l’homme qui traine derrière lui une riche carrière militaire est surtout connu pour sa rigueur dans le travail.

Une rigueur dont il aura besoin d’abord pour résister aux militaires qui l’ont proposé mais aussi aux hommes politiques.

La cérémonie de prestation de serment est prévue pour ce vendredi 25 Septembre 2020. AFP

 

AlloAfricaNews