Les nouveaux dirigeants militaires du Mali affirment que l’ancien président Ibrahim Boubakar Keita a été libéré.

Un porte-parole des nouveaux dirigeants militaires du Mali déclare que l’ancien président est maintenant de retour chez lui, dans la capitale Bamako. Mais on ne sait pas encore à ce stade, si Ibrahim Boubakar Keita est libre ou s’il est assigné à résidence.

La libération du président évincé du camp militaire où il était détenu était l’une des principales demandes des organisations internationales qui ont condamné le coup d’État – y compris l’Union africaine.

Les responsables militaires déclarent qu’ils ne sont pas intéressés par le pouvoir. Ils promettent des élections dans ce qu’ils appellent un délai raisonnable, fixé à trois ans. Les médiateurs régionaux estiment qu’il s’agit d’un calendrier déraisonnable.

Le coup d’État militaire qui a renversé l’ex-président Ibrahim Boubakar Keita fait suite à un mécontentement croissant concernant la gestion de l’économie par le gouvernement et le conflit djihadiste au Nord du pays.

Il a été arrêté le 18 août et a démissionné quelques heures plus tard de son poste de président. Le sort des autres politiciens arrêtés, dont le Premier ministre, n’est pas connu. Agence

 

AlloAfricaNews