Enlevés début mars dans le nord du Mali, deux travailleurs humanitaires employés par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont été libérés dimanche et sont « sains et saufs », a annoncé la branche malienne du CICR sur Twitter.

« Nos collègues se portent bien et ont été libérés sains et saufs et sans conditions », a-t-elle affirmé. L’ONG « remercie tous ceux qui ont contribué à leur libération », sans plus de détails.

En février, un médecin de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui avait été enlevé fin janvier au Mali a été libéré.

Le Mali est en proie à une crise sécuritaire, déclenchée par une révolte régionale dans le nord qui s’est transformée en insurrection jihadiste.

Les violences qui secouent ce pays sahélien depuis 2012 sont le fait de jihadistes liés à Al-Qaida et au groupe État islamique, mais aussi de milices autoproclamées et de bandits. AFP

 

AlloAfricaNews