La Russie « ne refuse pas les négociations avec l’Ukraine », a assuré ce lundi Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, lors d’un déplacement à Pretoria, en Afrique du Sud. Près d’un an après le début de la guerre, le chef de la diplomatie russe est revenu sur les premières semaines du conflit, assurant que Kiev et Moscou étaient sur le point de trouver un accord en mars.

Des phases de négociation ont effectivement eu lieu au début de la guerre entre les deux parties. « Et à la fin du mois de mars, les deux délégations s’étaient entendues sur le principe du règlement de ce conflit », a assuré ce lundi Sergueï Lavrov.

Moscou s’est dit plusieurs fois prêt à un « dialogue sérieux »
« Mais nos collègues américains, britanniques et certains européens ont dit à l’Ukraine qu’il était trop tôt pour passer un deal, et l’arrangement qui était presque conclu » n’a jamais trouvé les faveurs de Kiev, a dénoncé le ministre russe des Affaires étrangères.

Moscou s’est dit plusieurs fois prêt à un « dialogue sérieux » avec l’Ukraine à condition que celle-ci accepte l’annexion de plusieurs territoires, mais Kiev réclame un retrait total des forces russes avant tout dialogue.

« Ceux qui refusent doivent comprendre que plus longtemps ils refusent, plus il sera difficile de trouver une solution », a ajouté Sergueï Lavrov. Agence

 

AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :