A Addis-Abeba où s’est tenu cette semaine le sommet annuel des chefs d’Etat de l’Union africaine, le président guinéen Alpha Condé a interpelé le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres sur l’utilité des casques bleus en Afrique.

«Même si nous soutenons les casques bleus, mon cher secrétaire général, nous avons vu que les casques bleus n’ont pas eu un rôle très efficient. Nous avons plus de 20 000 casques bleus au Congo-Kinshasa depuis des années et cela ne donne pas de résultat. En effet, pourquoi voulez-vous que des Bangladais et des Indonésiens viennent mourir en Afrique? Ce n’est pas leur continent. Pour mourir en Afrique, il faut être patriote.»

Et le président guinéen d’ajouter: «les Africains doivent régler leurs problèmes eux-mêmes», d’où ses encouragements au G5 Sahel. AlloAfricaNews