Le Colonel Mamady Condé, commandant de la BSCA de Kindia

En Guinée, un colonel de l’armée, Mamady Condé, et une dizaine d’assaillants ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’une mutinerie aux camps Kèmè Boureima et Samoryah de Kindia.

Selon un porte-parole de l’armée, plusieurs autres ont été blessés dans ces attaques. Pour le moment on ignore le motif de cette mutinerie qui intervient 48 heures avant le scrutin présidentiel du dimanche.

De sources concordantes, la situation est tendue et le pays reste paralysé de Conakry en passant par Coyah jusqu’à Kindia où une force spéciale est dépêchée. La ville de Kaloum qui abrite le palais présidentiel était au blocus jusqu’en début de soirée.

Par ailleurs et selon le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), le leader de l’UFR Sidya Touré aurait été “victime d’une tentative d’assassinat ordonnée par Alpha Condé” lors d’une attaque perpétrée la nuit dernière contre son domicile par des services de sécurité lourdement armés.

Le mercredi 14 octobre, M. Sidya Touré a été empêché de quitter le pays et son passeport a été confisqué par un commissaire de l’aêroport de Conakry. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :