Naruhito, fils aîné du souverain Akihito, est devenu mercredi à 00H00 (15H00 GMT mardi) le 126e empereur du Japon, ouvrant une nouvelle ère baptisée Reiwa (belle harmonie).
Son père avait conclu mardi les cérémonies d’abdication après 30 ans de règne, cédant ainsi de son vivant le trône du Chrysanthème, une première au Japon depuis plus de deux siècles.

La succession a été effective à minuit (17 heures, heure de Paris), heure à laquelle le pays est entré dans une nouvelle ère baptisée “Reiwa”, qui doit s’étendre sur toute la durée du règne de Naruhito.

“Reiwa” est un mot formé par deux idéogrammes japonais, signifiant respectivement “ordre”, “agréable” et “paix”, “harmonie”. Plusieurs mois ont été nécessaires pour choisir ce nom. Un comité composé de neuf personnalités issues de différents domaines, dont le prix Nobel de médecine Shinya Yamanaka, avait la lourde tâche de statuer sur la question.

Un couple impérial respecté et populaire

Le nouvel empereur du Japon Naruhito Akihito avec son épouse Masako

Ces dernières semaines, Akihito et son épouse Michiko ont effectué leurs ultimes pèlerinages à travers le pays, qu’ils ont sillonné trois décennies durant, notamment pour aller réconforter les sinistrés après les nombreuses catastrophes naturelles de leur règne.

Héritant des titres d’empereur émérite et d’impératrice émérite, ils cèdent le palais impérial à Naruhito et son épouse Masako, respectivement âgés de 59 et 55 ans. AFP

 

AlloAfricaNews