L’attaque par des hommes armés dimanche d’une église catholique durant la messe a fait 21 morts dans le sud-ouest du Nigeria, selon un premier bilan communiqué lundi matin par les autorités locales.

“De la dynamite a explosé dans l’église (…) les assaillants ne sont même pas entrés dans l’église, ils ont tiré à travers les fenêtres”, a déclaré le porte-parole du gouverneur de l’Etat d’Ondo, Richard Olatunde.

Cette attaque, dénoncée comme un “meurtre odieux de fidèles” par le président Muhammadu Buhari et qui n’a pas été revendiquée, a également fait plusieurs blessés, selon les autorités.

Pendant l’office

Elle s’est produite pendant l’office du matin à l’église catholique St Francis de la ville d’Owo, dans l’Etat d’Ondo, habituellement épargné par les djihadistes et les bandes criminelles actifs dans d’autres régions du pays.

Les autorités locales ont affirmé que les forces de sécurité avaient été mobilisées pour retrouver les assaillants, dont l’identité n’est pas connue. asp/kkub

 

AlloAfricaNews