G8Les dirigeants du G8 ont affirmé mardi leur refus de payer des rançons en cas d’enlèvements de leurs ressortissants par des “terroristes”, ont annoncé les services du Premier ministre britannique David Cameron.

 

Ils ont appelé les sociétés à refuser de verser des rançons, a-t-on indiqué de même source.

 

Les leaders du G8 se sont également engagés à mettre en place l’échange automatique d’informations “pour combattre le fléau de l’évasion fiscale.”

 

“Les sociétés doivent savoir qui les détient vraiment et les administrations fiscales et les autorités chargées de faire respecter la loi doivent être en mesure d’obtenir ces informations facilement”, affirment aussi les chefs d’Etat et de gouvernement pour s’attaquer aux sociétés écrans et autres trusts qui permettent de dissimuler les bénéficiaires réels des placements offshore. Agence

 

 

 

AlloConakry