Près de sept millions et demi d’électeurs nigériens se rendent aux urnes ce dimanche pour le second tour de l’élection présidentielle. Ils doivent choisir entre Mohamed Bazoum du PNDS, parti au pouvoir, à l’opposant et ancien président Mahamane Ousmane, pour succéder au président sortant, Mahamadou Issoufou.

La lutte contre la pauvreté et la lutte contre le terrorisme jihadiste sont les défis majeurs du futur qu’attendent le président.

Par ailleurs, en République du Congo la campagne présidentielle se poursuit et s’intensifie à l’intérieur du pays. A un mois  du scrutin du 21 mars, le président sortant Denis Sassou Nguesso, s’est rendu ce week end à Pointe Noire, principale ville économique du pays où il a appelé ses concitoyens à le plébisciter pour assurer le progrès économique obtenu ces dernières années. .

 

 

“Ensemble, nous participerons dans la paix pour poursuivre la marche vers le developpement”, a lancé samedi M. Sassou Nguesso devant une foule de supporters en liesse.

Depuis plusieurs années, la République du Congo, bénie avec de nombreuses ressources naturelles et sous la direction du président Sassou Nguesso, fait preuve d’une remarquable stabilité sociale et économique, en dépit de la chute des cours du pétrole, principal produit à l’exportation du pays.

Le président Sassou Nguesso  est un dirigeant de longue date dans la région. Pour sa réélection pour un second mandat consécutif dans le cadre de la constitution adoptée en 2016, il fait face à plusieurs autres candidats parmi lesquels son ancien ministre de l’économie et des finances Mathias Dzon. AlloAfricaNews

 

Le portrait de campagne du président sortant Denis Sassou Nguesso a été transmis par l’ambassade du Congo à Washington. L’ambassade du Congo soutient les activités journalistiques du site d’informations AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :