Le géant minier suisse Glencore arrête la production de la plus grande mine de cobalt au monde en RDC après une chute brutale du prix du métal précieux.

Le prix a chuté de plus de 40% cette année seulement. La fermeture de la mine est le dernier revers pour Glencore, car elle fait actuellement l’objet d’une enquête du ministère américain de la Justice pour ses transactions commerciales en RDC et dans plusieurs autres pays.

Des téléphones cellulaires aux batteries d’automobiles et d’innombrables autres appareils électroniques modernes, le cobalt est l’ingrédient clé pour que ces produits fonctionnent.
Les prix de cette matière première ont fortement chuté cette année, en grande partie en raison de l’offre excédentaire de la RDC qui possède les réserves les plus importantes du monde.

La chute des cours a durement frappé Glencore, car le cours de son action a chuté d’un cinquième cette année et la semaine dernière, la société a annoncé que sa division de négoce serait également touchée par la piètre performance du cobalt sur le marché.
Dans une lettre adressée aux employés de la mine Mutanda dans le Sud-Est du pays qui sera bientôt fermée, la société a indiqué que la production devrait être arrêtée parce que la mine n’est “plus économiquement viable”.

La mine était considérée comme un actif clé de Glencore en RDC et représentait un cinquième de l’approvisionnement mondial en cobalt l’an dernier.

Selon Glencore, Mutanda continuera à produire jusqu’à la fin de l’année, après quoi elle devrait être placée en “entretien et maintenance”. AFP

 

AlloAfricaNews