Une source au sein du service de renseignement de la République démocratique du Congo confirme à la BBC que la diva congolaise Tshala Muana est arrêtée.

Aucune déclaration n’a été faite par la famille de l’artiste mais divers médias du pays rapportent qu’elle a été arrêtée lundi vers midi, heure locale. On pense que la chanson Ingratitude, récemment publiée par l’artiste de 62 ans, est à l’origine de ses déboires judiciaires.

Les paroles dépeignent une personne, qui n’est pas nommée, à qui on avait accordé tous les avantages de la vie mais qui a oublié de faire de bonnes actions une fois au pouvoir. Beaucoup ici pensent que la chanteuse primée parle de l’actuel président Félix Tshisekedi – mais Tshala Muana ne l’a pas confirmée. L’artiste était très proche de la famille de l’ancien président de la RD Congo, Joseph Kabila.Joint par la BBC, son producteurClaude Mashala, producteur de Tchiala Muana parle de kidnapping.

“Elle a été kidnappée à son domicile, elle est sous la garde des services de renseignement pour une chanson qu’elle n’a pas diffusée et dont elle n’a pas fait de clip vidéo. Le son qui circule est de qualité amateur. Et elle n’a cité le nom de personne. Et cette chanson a été composée en 2013”, explique le producteur

Selon lui, Tshalla Muana n’a pas sorti la chanson parce que Madilu, un autre célèbre chanteur de Rumba congolais décédé en 2007, a sorti un titre similaire à l’époque.
“Je souligne que la chanson n’a pas été publiée. Nous n’avons rien à dire. La loi est claire, c’est un pays de juges, Tshilamwana est un fervent défenseur de Kabila, et c’est la source de ses ennuis. Elle est sous la garde de la police politique”, dit-il.

Il ajoute que depuis ses derniers problèmes de santé, la star a dû passer près de trois semaines à l’hôpital.”Elle est affaiblie, compte tenu de son âge et de son poids. Si quelque chose lui arrive, Dieu seul le sait. Ce qui se passera”, prévient-il. BBC

 

AlloAfricanews