Au moins 26 personnes ont été tuées et 56 blessées dans l’attaque par les militants islamistes shebab d’un hôtel de la ville portuaire de Kismayo, dans le sud de la Somalie, au terme d’un siège qui a duré près de 12 heures et pris fin samedi matin.

Parmi les victimes figurent plusieurs étrangers et une journaliste canado-somalienne dont la mort a provoqué une vive émotion.

Des hommes armés ont ensuite pénétré dans le bâtiment, où ils ont affronté les forces de sécurité présentes. Les shebab, qui ont revendiqué l’assaut, ont reproduit là un schéma qu’ils ont l’habitude d’utiliser dans la capitale Mogadiscio.

“Vingt-six personnes ont été tuées dans l’attaque et 56 blessées. Parmi les tués, figurent des étrangers: trois Kényans, une Canadienne, un Britannique, deux Américains et trois Tanzaniens. Il y a aussi deux citoyens chinois blessés”, a déclaré en conférence de presse Ahmed Madobe, président de la région semi-autonome du Jubaland.

L’AFP a pu confirmer auprès de leur famille qu’au moins quatre de ces personnes avaient la double nationalité. Ce pourrait aussi être le cas des autres, hormis les deux Chinois. AFP

AlloAfricaNews