Le ministre ukrainien de l’Intérieur Denys Monastyrsky a été tué mercredi près de Kyiv dans l’écrasement de son hélicoptère qui a fait au moins 14 morts, dont un enfant d’une école maternelle, alors qu’il se rendait sur la ligne de front en pleine guerre avec la Russie.
L’appareil, un Super Puma EC-225 (Airbus Helicopters, ex-Eurocopter) selon le Service d’État pour les situations d’urgence (SES) auquel il appartenait, s’est écrasé à 8 h 20 à Brovary, près de Kyiv.

«Le bâtiment de l’école maternelle a été touché, et le feu a par la suite gagné les fenêtres d’un immeuble de quatorze étages et trois voitures», a indiqué le SES sur Telegram, précisant qu’il y avait neuf personnes à bord de l’appareil dont le ministre et son adjoint.
Selon un dernier bilan du SES revu à la baisse en début d’après-midi, il y a 14 morts dont un enfant, et 25 blessés hospitalisés dont 11 enfants. Le déblaiement des décombres était toujours en cours.

Cet écrasement, survenu quatre jours après une frappe de missile russe qui a fait 45 morts à Dnipro, dans l’est de l’Ukraine, a suscité une vive émotion. Agence

 

AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :