En visite de travail aux Etats-Unis, la directrice de la compagnie minière américaine (Alcoa) chargée des relations institutionnelles avec les gouvernements européens et guinéen a été reçue en audience jeudi par l’ambassadeur de Guinée aux Etats-Unis M. Blaise Cherif.

Mme Pineiro était venue rencontrer le diplomate guinéen en vue de s’informer de l’évolution de la situation socio-poliitique de la Guinée, alors que le pays s’apprête à organiser les élections législatives pour la première fois depuis plusieurs années.

“La Guinée est un partenaire économique important pour Alcoa”, a affirmé Mme Pineiro qui a décrit sa présence comme une simple visite de prise de contact, avant de souligner que la récente normalisation des relations entre la Guinée et les institutions de Bretton Woods offrait de nouvelles chances au pays d’attirer plus d’investissements étrangers.

Elle a émis l’espoir que les prochaines élections législatives se tiennent dans de bonnes conditions en Guinée,  un pays où, a t-elle rappelé, la compagnie Alcoa évolue depuis 1957 et où elle “compte faire beaucoup de choses à l’avenir.”

Après avoir remercié Mme Pineiro pour cette visite de courtoisie, l’ambassadeur Cherif a réaffirmé la volonté de son gouvernement d’organiser, dans un bref délai, les élections législatives avec  la participation effective de toutes les forces politiques du pays.

Dans ce cadre, il a rappelé les progrès  en cours dans les préparatifs. Progrés marqués notamment par la création d’une commission électorale indépendante paritaire et, récemment, la mise en place par le chef de l’Etat d’un comité pour faciliter le dialogue entre le pouvoir et l’opposition afin de briser l’impasse.

L’ambassadeur Cherif a, en outre, parlé des revendications de l’opposition qui exige le départ de Waymark, l’opérateur sud africain chargé de l’établissement des listes électorales, et le vote des Guinéens de l’étranger.

A cause des moyens assez limités du gouvernement, il a affirmé que le vote des Guinéens de l’étranger dont le nombre est estimé à plus de  5 millions ne parrait pas réaliste, du moins cette année.

M. Cherif a rassuré que la Guinée est un pays dont les populations ont toujours cohabité dans la paix et la quiétude sociale. Pour lui, les récentes échauffourées qui ont sécoué la capitale guinéenne sont l’oeuvre d’un groupe d’individus qui veulent créer l’instabilité en vue de décourager les partenaires économiques du pays.

Le diplomate guinéen a dit encore à son hôte que la mauvaise presse dont la Guinée est victime est dûe au fait que les journaux en ligne sont, en grande majorité, contrôlés par une opposition radicale qui cherche à ternir l’image de marque du chef de l’Etat guinéen, le professeur Alpha Condé.

Celui-ci, a t-il souligné, avait “toujours milité, dans l’opposition, en faveur des libertés politiques et de l’égalité des chances pour tous.”

A la conclusion de leur entretien, Mme Pineiro a exprimé le souhait d’inviter à un forum d’Alcoa la première Dame guinéenne Madame Diènè Condé. Celle-ci devrait effectuer une visite aux Etats-Unis en Avril prochain.

Mme Pineiro qui est basée à  Geneve, était accompagnée de M. Michael Belwood, vice président d’Alcoa chargé des relations avec les institutions américaines.

Au cours de l’audience, l’ambassadeur Blaise Cherif était flanqué par M. Fodé Camara, conseiller chargé des affaires politiques qui vient juste d’assumer ses fonctions à Washington. AlloConakry

Alsény Ben Bangoura