Visiblement mécontents des résultats proclamés par la CENI donnant Alpha Condé vainqueur de l’élection présidentielle contestée du 18 octobre, des partisans pour l’alternance démocratique en Guinée ont attaqué ce jeudi plusieurs représentations diplomatiques guinéennes à l’étranger.

De Monrovia à Londres en passant par Bruxelles jusqu’à New York, des dégats matériels ont été constatés, alors que des manifestations émaillées de pillages se poursuivaient à l’intérieur du pays.

Par ailleurs, le ministre guinéen des affaires étrangères Mamadi Touré, sans preuves, a accusé ce jeudi les partisans de l’UFDG de vouloir orchestrer “l’intifada” en Guinée, à l’image du soulèvement populaire des palestiniens dans les territoires occupés. AlloAfricaNews